De Kurgan à l'Altaï

Publié le par franck

Comme tous les matins nous partons à la fraîche, histoire de faire le plus de kilomètres possible dans la matinée. Nous nous sommes étions fixés 650 kms dans la journée et jusqu'à présent nous avons réussi à tenir le pari quel que soit l'état des routes. La première étape après Kurgan sera Omsk et d'un commun accord nous avons décidés de prendre une petite route qui avait l'air fort sympathique et qui longeait la frontière du Kazakhstan de par les hauteurs.

En réalité, lorsque nous avons atteint le premier village la route s'est transformée en chemins boueux et peu praticables. De plus, la misère de la campagne russe nous a atteint de plein fouet. Dans le village pas d'eau courante, les femmes viennent avec de gros bidons puisées l'eau du puits et les maisons sont dans un état de délabrements avancées. Je me suis tout de même permis de prendre une photo lorsque j'en ai eu l'occasion. Mais le côté voyeur avec nos motos qui coûtent chères pour leurs bourses a mis Boubou mal à l'aise et nous avons donc repris la route normale.

Direction Novossibirsk sous un brouillard épais et à part quelques averses ce fut la routine (accidents, travaux et conducteurs fous malgré le brouillard... ). Nous avons tout de même rencontré un cycliste qui allait en Chine et papoté un peu avec lui ainsi que nous avons pris la peine de nous arrêter pour acheter quelques fraises, à des vendeurs de bords de routes. Seuls évènements notables de la journée Le soir après une recherche vaine d'un hôtel dans la ville sous la pluie, nous avons réussi par hasard à trouver un gîte tenu par deux femmes à la sortie de la ville. Dîner dans la chambre...

Une étape de plus et comme les précédentes le lendemain pour nous rapprocher de la frontière mongole. Nous avons trouvé un motel pas trop cher en milieu d'après-midi ce qui a permis de changer le pneu arrière de la moto de Franck car il était usé. Après quoi, nous sommes allés manger dans le restau en face car on pouvait enfin à nouveau se connecter. Franck a parlé à Léa car elle a des problèmes pour son avoir visa iranien et moi j'ai sympathisé avec une bande de routier soiffard déjà pas mal alcoolisés. J'ai terminé la soirée à boire de la vodka avec mes nouveaux amis russes dans leur camion où se trouvait deux musiciens russes d'ailleurs qu'ils avaient emmenés en stop. Belles soirée même si par moment ça gueulait un peu fort. "Tradition russe!!!" disaient-ils. J'espère que le réveil ne sera pas trop dur demain matin.

Ah génial! Je me porte comme un charme 5h plus tard et nous reprenons la route. Quand la vodka est bonne les lendemains vont bien... Direction l'Altaï!

Et là, changement de décor. le paysage change, l'herbe est très verte et les vaches ne se gênent pas pour aller se mettre sur la route ce qui nous demande beaucoup d'attention. Le regard des gens changent aussi, ils) sont plus sympathiques par ici.

Nous avons l'impression de nous retrouver dans les Vosges par moment. Nous décidons de nous arrêter dans un hôtel plutôt bien, car il pleuvait pas mal. L'occasion aussi de nous retaper un peu. Boubou a une toux qui ne cesse pas malgré les médocs et ça le fatigue.

De Kurgan à l'Altaï
De Kurgan à l'Altaï
De Kurgan à l'Altaï

Commenter cet article

Corinne 09/07/2014 17:43

Pour la pluie, c'est vrai et en plus il fait froid! Quand je me suis levée ce matin j'ai cru qu'on avait zappé l'été et qu'on était déjà en octobre! Rassurez-vous, chez Léa, à Bichkek, il fait 39°. Alors courage, vous aurez bientôt du soleil!!!!!!

Valérie 09/07/2014 14:25

Que d'aventures !!! Pour la pluie et le brouillard nous sommes également servis ici !!! Bises et amusez-vous bien ;-)

Magali 09/07/2014 13:28

Coucou ! Un p'tit mot pour vous dire merci pour ce blog qui nous permet de vous suivre (en revanche jusqu'à présent je n'arrivais pas à commenter de ma tablette). Un bonjour spécial à Tutur dont Tristan vient d'avoir des nouvelles par sms, hum hum !
Bisous et bon courage !